Méthode de Bigourdan


Viseur polaireMéthode de KingMéthode de BigourdanMéthode des drifts

 

Cette méthode de mise en station d'une monture équatoriale de télescope fut   inventée par Guillaume Bigourdan (1851 -1932), astronome à l'observatoire de Paris.

Elle suppose en premier lieu  d'avoir fait une mise en station approximative, pour celle-ci nous nous reporterons au chapitre sur la  mise en station au viseur polaire.

Comme déjà précisé, la mise en station équatoriale d'une monture du même nom, nécessite que l'axe d'ascenscion droite soit parrallèle à l'axe de rotation de la Terre. Il faut donc agir sur   deux réglages de cet axe de  la monture, le réglage de son azimut (l'axe AD est il trop orienté à l'Est ou à l'Ouest ?) et le réglage de sa latitude (l'axe AD est il trop relevé vers le Nord ou trop abaisser vers le Sud ?).

Pour imager cela, prenons l'exemple d'une feuille virtuelle carrée    qui coupe la Terre en 2 parties égales suivant l'axe Nord-Sud, le bord supérieur de cette feuille étant parrallèle à l'axe de rotation Nord-Sud de la Terre.

Le réglage de l'azimut a  alors pour but d'orienter la monture suivant le méridien  Nord - Sud, de telle manière que la feuille virtuelle sépare en 2 parties égales la monture équatoriale de bas en haut dans le sens de l'axe AD.

Le réglage de la latitude visera à obtenir l'inclinaison exacte de la monture correspondant à la latitude à laquelle est située la monture équatoriale et donc le lieu d'observation. L'axe AD sera alors  parrallèle au bord supérieur de la feuille virtuelle.

Pour procéder à ces réglages, on doit impérativement disposer d'un oculaire réticulé d'assez faible grossissement.

Première précaution à prendre, déterminer où se trouvent les points cardinaux dans le champ de vision de l'oculaire, l'orientation de ceux-ci est en effet différente en fonction de l'instrument utilisé et d'éventuels accessoires tel un renvoi coudé.

N.B. : Le sens d'orientation des  vues données en exemple  reflète le principe, ce sens est à  adapter en fonction des composants optiques utilisés (formule optique utilisée, renvoi coudé ou non , redresseur, etc...).

1ère étape : Réglage du plan méridien.

Nous allons nous assurer que l'axe AD de la monture ne soit pas orienté ni à l'Est ni à l'Ouest

On   commence par viser une étoile proche de l'équateur céleste (0° de déclinaison), qu'on positionne au centre du réticule à la croisée des fils. Ce réticule doit être orienté (même approximativement) suivant les points cardinaux.

Par exemple en hiver l'étoile Mintaka (d Orion) se trouve proche du méridien  et à une déclinaison de -00° 17' 57' (quasiment sur l'équateur céleste), c'est une étoile double. On la repère facilement, c'est la troisième étoile la plus " haute" de la ceinture d'Orion.

 

 

Si on observe le mouvement suivant à l'oculaire :

L'étoile visée se déplace vers le Nord. C'est le signe que l'axe horaire de la monture est trop orienté à l'Ouest, il faut donc le déplacer vers l'Est.

Placé derrière la monture en regardant vers le  Nord, la base de la monture doit être tournée dans le sens des aiguilles d'une montre.

Si au contraire on observe le mouvement suivant à l'oculaire :

L'étoile visée se déplace vers le Sud. C'est le signe que l'axe horaire de la monture est trop orienté à l'Est, il faut donc le déplacer vers l'Ouest.

Placé derrière la monture en regardant   vers le  Nord, la base de la monture doit être tournée dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.

Lorsque l'étoile ne monte plus ni ne descend plus, la monture est réglée dans le plan méridien.

 

2ème étape : Réglage de l'inclinaison de la monture.

Cette opération  consiste à incliner l'axe d'ascenscion droite parallèllement à l'axe Nord /Sud, il est alors parallèle à l'axe de rotation de la Terre.

Pour cela, on va sélectionner une étoile basse sur l'horizon Est à 6h de la première et   à 45° de   déclinaison.

En reprenant l'exemple de Mintaka comme première étoile et pour la période considérée (on suppose que nous sommes au début de l'hiver), nous trouvons entre 5 et 6 heures à l'est de Mintaka une étoile de magnitude 3 située aux coordonnées suivantes :   AD 11h10m et DEC +44°25', c'est l'étoile Psi  (prononcer Psi)  de la constellation de la Grande Ourse. On la repère assez facilement   à l'oeil nu :

Si on observe le mouvement suivant à l'oculaire :

L'étoile visée se déplace vers le Nord. C'est le signe que l'axe d'ascenscion droite  de la monture est trop relevé vers le   Nord, il faut donc l'abaisser vers le Sud.

Si au contraire on observe le mouvement suivant à l'oculaire :

L'étoile visée se déplace vers le Sud. C'est le signe que l'axe d'ascenscion droite  de la monture est trop abaissé vers le Sud, il faut donc le relever vers le Nord.

Lorsque l'étoile ne monte plus ni ne descend plus, l'axe d'ascenscion droite  du télescope est parfaitement orienté  Nord/Sud.

 


 

 

 


© 2015 Astrophysic.org